mardi 14 août 2018

Retour de manivelle

Petit compte-rendu rapide suite à ma présence au Mapica (Musée aéronautique Presqu'île Côte d'Amour) le week-end dernier à La Baule-Escoublac (voir aussi mon précédent message). L'ami Alain Le Coz, membre du musée nantais Le grenier de l'aviation, m'accompagnait pour tenir le stand (un stand de grande longueur, je n'ai jamais eu un si grand stand...).

Le samedi, il faisait trop beau temps : les vacanciers sont restés bronzer à la plage et il y eut peu de visiteurs au meeting aérien du Mapica. Le dimanche, c'est l'inverse : il a plu des cordes pendant une grande partie de l'après-midi, mais avec le même résultat : il y eut également peu de visiteurs... Cela dit, j'ai quand même vendu autant d'albums que lors d'un festival BD ou un meeting semblable...!

Alain m'a fourni quelques images :
MS 317 au démarrage sur le parking devant le hangar du Mapica.
Une petite fille discute avec le mannequin qu'Alain avait apporté et posté au bout du stand JYB, sous le hangar :
Rappel (car j'en ai déjà parlé sur ce blog) : ce mannequin porte une tenue (ancienne) de pilote de l'Aéronautique navale française, et le casque arbore le trigramme (= trois lettres) identifiant Mittel, le héros moustachu de la série Missions Kimono.

Le même mannequin, vu sous un autre angle, sur fond de kakémono de la couverture de l'album Kimono 13 (et avec une plante verte qui, au cours d'un petit remue-ménage, s'est retrouvée provisoirement devant le kakémono):


"Cri-Cri" (en premier plan) et Nord 1101 du Mapica
(et à droite, le nez d'un Epsilon d'entraînement de l'Armée de l'air).
Ph JY Brouard
Lorsqu'il plut abondamment dans l'après-midi du dimanche, deux précieux avions furent rentrés
dans le hangar, monopolisant quelques instants l'attention des visiteurs... Ph JY Brouard
Un membre très ingénieux et bricoleur du Mapica a construit de ses mains deux maquettes d'avions animées, dans lesquelles peuvent prendre place des enfants : réalistes, l'une représente un Gee Bee, l'autre un Brewster Buffalo (un appareil construit juste avant la guerre pour l'US Navy et capable de se poser sur porte-avions). Voici une petite fille pilotant ce dernier (photo JYB prise depuis le stand Kimono) :
L'enfant dispose de commandes et peut faire pivoter l'appareil autour des trois axes, comme un vrai... Il peut même sortir le train d'atterrissage et la crosse d'appontage... Le casque de cuir porté par la petite fille a été fourni à l'occasion de ce meeting par l'ami Alain, collectionneur d'équipements de vol anciens.

Anecdote, pour finir : un lecteur mécontent, retraité de l'Armée de l'air, vint se plaindre à mon stand de l'album qu'il m'avait acheté l'année dernière au même endroit : "C'est n'importe quoi, votre scénario ! Ce n'est pas du tout réaliste ! Je veux bien que pour le scénario, on imagine des trucs avec les Rafale, mais tout de même..."
Je lui réponds, un peu ennuyé : "Pourtant, je réalise mes albums en association avec des pilotes de Rafale justement, et on fait tout pour que ce soit réaliste et crédible... Citez-moi un exemple de ce qui vous a froissé..."
Lui : "Ben, par exemple, l'histoire qui se passe à Singapour..."
Moi : "Ah... Mais vous confondez... Il y a bien eu un album avec des Rafale à Singapour, mais c'est dans une série concurrente qui s'appelle XX !"
Lui, réfléchissant deux secondes : "Euh... Ah oui, c'est vrai, vous avez raison..."
Par charité, je n'ai pas donné ci-dessus, et je ne donnerai pas, le titre de cette série concurrente qui met en scène également des Rafale, mais il faut savoir qu'une telle confusion pénalisante parvient hélas, de loin en loin, aux oreilles de Francis Nicole et de moi-même... A part ce "couac" vite éteint, les avis des autres lecteurs furent au contraire plus qu'encourageants et unanimes.

vendredi 10 août 2018

Côte d'Amour

Le musée aéronautique Presqu'île Côte d'Amour, à La Baule-Escoublac, organise ses journées Portes ouvertes, comme chaque année à la même époque. Cette année, c'est ce week-end, 11 et 12 août.
Voir le site du Musée (Mapica) :
http://www.macotedamour.com/musee-aeronautique-presquile-cote-damour-la-baule-museesaviation-ecoles-baptemes-parachutisme/
Voici l'affiche :

Cette année, le thème est le centenaire de la première liaison aéropostale Le Bourget-La Baule via Le Mans. Voici aussi l'affiche :

Au programme également : baptêmes de l'air, avions (et vieux avions restaurés) et hélicoptères, tombola, et ventes diverses sur de nombreux stands.
Et comme l'année dernière, j'y serai pour vendre les BD Missions Kimono (19 titres au compteur ; maintenant, il faut une grande table pour tout présenter...).

En illustration, voici aussi une photo prise par moi-même l'année dernière sur place (le MS 505 du Musée d'Angers, venu en ami pour le meeting, sur fond de tour de contrôle de La Baule Escoublac, vus depuis le hangar du Mapica) :

jeudi 9 août 2018

Carte blanche

La récente visite chez un oncle - mon parrain Michel, qui se reconnaîtra - m'a permis de récupérer toute une collection de numéros de Spirou, le célèbre magazine BD.
Feuilletant ces numéros - datant des années 1960 et 1970 - dont le parrain voulait se débarrasser, je tombe par hasard sur cette couverture :

La grande illustration est due à MiTacq (diminutif de Michel Tacq, dessinateur de deux séries célèbres, La patrouille des Castors et Jacques Le Gall, toutes deux sur scénarios de Jean-Michel Charlier, qu'on ne présente plus ; l'illustration annonce l'épisode des Castors intitulé Vingt milliards sous la terre, qui commence dans ce numéro).

Or, que vois-je près de cette illustration, toujours sur cette couverture ? Le nom d'un certain F. Nicole :

Qui n'est autre que Francis Nicole, actuel dessinateur de la série d'aviation Missions Kimono (dont je suis le scénariste et l'éditeur). Francis avait en effet commencé autrefois par quelques "Cartes blanches", du nom d'une rubrique de Spirou au milieu des années 1970 permettant à des débutants de publier leurs premiers essais hésitants. Et d'être annoncés à la "Une" !

Voici la première planche du récit proposé par Francis (avec sa photo en haut) dans ce même numéro de Spirou, sachant que Francis en publiera d'autres par la suite :

Avec un recadrage sur la photo :

Et voici la seconde planche :

Que de chemin parcouru... Et l'on remarque que dans ce court récit, il n'y a aucun avion... Etonnant, non ?
Le  numéro de Spirou est daté du 9 août 1973. Or, nous sommes aujourd'hui un 9 août (2018 ; 45 ans plus tard...). C'est un hasard. Etonnant, non ? (bis).
Il faut savoir que la rubrique Carte blanche avait été créée peu auparavant, dans le numéro de Spirou du 29 mars (1973). Au début, elle permettait aux auteurs confirmés du journal de publier des récits courts, à tour de rôle : Devos (Génial Olivier), Lambil (Sandy et Hoppy), Tillieux (Gil Jourdan), Walthéry (Natacha hôtesse de l'air), Seron (Les petits hommes), etc. Or, Francis fut le premier débutant, et donc inconnu, à voir paraître ses dessins dans ladite rubrique. Etonnant, non ? (ter).
Un autre débutant dans Spirou à l'époque, avec des Cartes blanches, s'appelle Jean-Luc Hiettre. Qui est le créateur en 1979 de la série Quentin Foloiseau, prépubliée dans Spirou encore, et dont j'ai écrit un scénario, également éditée, par la suite, chez JYB-Aventures. Etonnant, non ? (quatro).
Voici les trois pages de Spirou n° 1921 du 6 février 1975, où sont présentés Jean-Luc et ses dessins dans la Carte blanche (on voit qu'il y a "du beau linge" sur la couverture, avec le célèbre chien de la série Boule et Bill de Roba ; Jean-Luc y est annoncé tout en bas) :

Avec un recadrage là aussi sur la photo :

:

samedi 28 juillet 2018

Tous à Saint Trop'

La ville de Saint-Tropez dans le Var semblait ignorer qu'un navire de commerce français porta son nom pendant une douzaine d'années. Ce navire est un cargo type Liberty ship, une fameuse série d'unités semblables construites durant la guerre par les Américains, au service des Alliés. A l'image des dizaines d'autres cargos de la même famille cédés à la France en 1946 et rebaptisés du nom de villes françaises ayant souffert des bombardements et des débarquements de l'été 1944, celui-ci fut donc rebaptisé Saint-Tropez.

C'est ce que j'avais raconté dans l'hebdomadaire Le Marin en 2017 (et ce que j'avais déjà raconté, avec moins de détails et de photos, dans un livre de nos jours épuisé : Les Liberty ships français, aux éditions Glénat, 1993). Voici l'un des chapitres du Marin parlant du Saint-Tropez :

Ayant lu Le Marin en 2017, le service Communication du port de Saint-Tropez m'a demandé l'autorisation de reproduire ma série d'articles dans le numéro annuel de sa revue, une luxueuse publication, bilingue (français/anglais) et grand format, traitant de divers sujets maritimes : histoire et patrimoine, actualités, technologie, yachting, plongée sous-marine, environnement, etc. C'est chose faite depuis quelques jours ; voici la première page de l'article (lequel recouvre quatre pages au total :

Cet article de la revue officielle du port de Saint-Tropez a d'ailleurs été l'occasion de faire la publicité pour un autre de mes livres - encore en vente, lui - sur les Liberty ships ; j'en profite pour montrer sa couverture :

A noter que je continue de publier des articles hebdomadaires dans le cadre de ma rubrique Mémoire de l'histoire du journal Le Marin, comme celui-ci paru avant-hier (il s'agit de la première page, la rubrique Mémoire s'étalant sur deux pages du magazine) :
Il raconte l'histoire inconnue d'un paquebot français, l'Aramis, saisi par les Japonais en 1942, qui a mené l'année suivante, sous pavillon japonais, une exceptionnelle mission d'échange de diplomates entre les Japonais et les Américains, sous l'égide de la Croix-Rouge.

Et comme je continue aussi de publier des articles maritimes dans la revue Navires & Histoire, voici la première page (sur six) d'un nouvel article : le troisième et dernier volet de l'histoire du paquebot français Athos II :
Il s'agit du numéro 109 de N&H, daté d'août et septembre 2018 (les trois publications dont je parle ici sont sorties presque ensemble, cette semaine).
Mais la BD n'est pas oubliée et les prochains albums des séries Missions Kimono et Allan Mac Bride continuent de se réaliser.

mardi 17 juillet 2018

Des ballons de foot... aux ballons des BD...

Pendant que certains gagnent des coupes du monde de foot, et que d'autres pédalent autour de la France, des dessinateurs continuent de travailler assidûment et humblement sur leurs planches à dessin.
Ainsi, Carlo Velardi et Andrea Rossetto, comme annoncé précédemment, s'occupent de l'album Missions Kimono 20, dont voici un nouvel extrait :

On voit qu'il est fait référence au tome 19... A ceux qui ne l'ont pas encore lu : il n'est jamais trop tard pour se le procurer.

Et Patrick Dumas s'occupe de son côté de l'album Allan Mac Bride 6 (planche déjà mise en ligne sur la page Facebook de Patrick ; il s'agit de la planche 22) :

Et en supplément, sans augmentation du prix des consommations comme dirait l'autre, voici deux nouvelles images en couleur du début de l'album :

vendredi 22 juin 2018

Chaud, l'Aérotorshow

Le meeting aérien de Valence, sur l'aéroport de Valence-Chabeuil dans la Drôme, va avoir lieu ce dimanche 24 juin. Avec son hangar BD, où l'on trouvera des auteurs de BD d'aviation, dont - je vous le donne en mille - Francis Nicole (série Missions Kimono).
Voici l'affiche :


Cela n'a rien à voir, mais tenez, puisque je suis là, petit cadeau :


mardi 12 juin 2018

Après la pluie, le beau temps

Compte-rendu rapide de la journée passée sur la base aéronavale de Lann-Bihoué, dimanche dernier (voir mon précédent message sur ce blog).

Comme sur la majeure partie de la France ces jours-ci, la pluie était au rendez-vous, ce qui aurait pu décourager les visiteurs de venir sur la base. En fait, à part un début nuageux et trois passages pluvieux le matin et le midi, le beau temps est revenu dans l'après-midi - j'ai même attrapé un coup de soleil, c'est dire...
Les ventes des albums de Missions Kimono furent très bonnes également - si, sur une base de l'Aéronautique navale, je ne vendais pas un minimum de livres mettant en scène des avions de l'Aéronavale, c'eût été à n'y rien comprendre...

Ce message est surtout l'occasion de présenter quelques photos de l'ami Alain qui m'accompagnait pour tenir le stand (lequel était situé sous une tente étanche, heureusement...). Voici des photos choisies :
Un Hawkeye, un type d'appareil basé à Lann-Bihoué
(photo Alain Le Coz)

Un Breguet Atlantique 2, en finale sur la piste principale
de sa base de Lann-Bihoué
(photo JYB, depuis le stand de Missions Kimono ;
cet avion est le "héros" des tomes 11 et 12)

Oui, il a plu... et ça se voit (cockpit d'un Rafale Marine)
(photo Alain Le Coz)

Entre les toits pointus d'un stand : un Falcon 50 se pose à son tour
(photo JYB)

Il n'y avait pas que des avions modernes
(ici, un Breguet XIV, sous la pluie ; tout le monde se met à l'abri)
(photo Alain Le Coz)

Bien sûr, la PAF (Patrouille de France) clôt le spectacle, en fin d'après-midi
(photo Alain Le Coz)

Quatre Alphajet de la PAF se croisent à très basse altitude
(photo JYB)
 Par ailleurs, ce message est aussi l'occasion de montrer quelques images, pour la première fois en couleur, du prochain album d'Allan Mac Bride (tome 6) dessiné et colorié par Patrick Dumas :

Extrait de la planche 3.
Extrait de la planche 4.
Le titre de ce message est "Après la pluie, le beau temps", mais dans cet épisode de Mac Bride, c'est le contraire. Après le beau temps, la pluie... :
Extrait de la planche 6