mardi 16 avril 2019

Notre Dame en kimono

La cathédrale de Paris a brûlé dans la soirée d'hier, lundi 15 avril 2019, et sur le Net, tout le monde y va de son commentaire et de ses souvenirs.
De mon côté, en matière de productions au sein de JYB-Aventures, je n'ai pas grand chose à raconter : mes séries BD mettent en scène des héros baroudeurs voyageant loin de la France.
Pourtant...
Dans le tome 5 de Missions Kimono, les avions Super Etendard de l'Aéronautique navale survolent Paris lors du traditionnel défilé aérien du 14 juillet. Et l'un d'eux a une panne de réacteur juste au-dessus des Champs-Elysées. Le pilote réagit...
C'est ce qu'on voit ci-dessus, dans une image située en haut de la planche 15, avec en premier plan une fameuse gargouille de la cathédrale (c'est un plan que j'avais spécifié dans mon scénario à Francis Nicole le dessinateur).
Puis le pilote redresse, rallume son réacteur et survole le cours de la Seine, au cas où il risquerait de tomber sur la ville... ce qui permet d'entre-apercevoir la cathédrale et sa flèche, juste au-dessus de l'aile droite de l'avion... :

Le pilote, le malchanceux Rabbit, s'en sortira. Et Notre-Dame de Paris n'en subira aucun désagrément, rassurez-vous.
Voici la couverture de cet album :

Mais d'innombrables autres bandes dessinées ont évoqué Notre-Dame de Paris, sous forme de fictions ou d'adaptations du fameux roman de Victor Hugo, où elle joue un rôle principal ; et parfois aussi dans des albums documentaires, comme celui-ci :

samedi 13 avril 2019

Linda sur le "catwalk"

Linda Krueger est une jeune mannequin, et son métier l'entraîne dans divers pays pour présenter des lignes de vêtements sur le "catwalk" (le podium où défilent les top models). Mais ses voyages ne sont pas de tout repos... C'est le thème général, et résumé à l'extrême, d'une nouvelle série de BD que je suis en train de préparer (au scénario bien sûr) avec un dessinateur italien, Marco Turini.

Voici un portrait de Linda, par Marco :

On remarque qu'elle ne ressemble pas aux faméliques top models classiques, dont l'extrême maigreur, parfois, scandalise. En effet, de nos jours, on voit sur les podiums davantage de mannequins bien en chair. C'est le cas de Linda.

Marco Turini a travaillé - et travaille encore un peu - pour le groupe américain Marvel (entre autres). Par ailleurs, un de ses ouvrages, qui n'est toutefois pas vraiment de la BD, va sortir dans quelques jours en France chez l'éditeur Graph Zeppelin, sous le titre : E.V.A., Chroniques de l'inframonde (mais ce travail date de 2006). Voici par ailleurs son site :
https://www.marcoturiniart.com et le lien vers son "mur" sur Instagram :
https://www.instagram.com/marcoturiniart
Pour les aventures de Linda Krueger, Marco a souhaité se lancer dans un genre nouveau pour lui, la BD franco-belge, sur des scénarios d'aventures traditionnelles et réalistes, alors qu'il était jusque-là spécialisé dans le "comics" américain et la science-fiction.

Plusieurs planches-tests de la première aventure de Linda Krueger ayant été réalisées, j'en extrais ci-dessous quelques images donnant un avant-goût du style de Marco, et, sans que je dévoile le thème de cette première histoire, de ce que le lecteur va découvrir dans l'album à paraître sans doute courant 2020 :






Voici également un des paysages que Marco réalise pour préparer les décors de la BD :

Enfin, voici un dernier portrait de Linda :


samedi 6 avril 2019

Missions Kimono catalogué

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l'album Missions Kimono n°20, qui sort fin mai : mon diffuseur Makassar l'a présenté dans son catalogue couvrant la période de mai à juillet. Ainsi, les lecteurs peuvent apprendre quel est le fond de l'intrigue, et apercevoir deux planches entières (en petit format).
Voici le visuel en question (c'est d'ailleurs la toute première BD présentée dans le catalogue, dès la page 3) :


Note : le dessinateur de l'album est noté comme étant Francis Nicole, mais c'est une erreur, puisque, on le sait, ce sont les auteurs italiens Carlo Velardi et Andrea Rossetto qui ont réalisé les crayonnés et les encrages (Francis n'a fait "que" les couleurs - et la couverture également, où sont dûment indiqués les noms des deux dessinateurs).

Voici le lien vers le catalogue : http://www.makassar-diffusion.com/download/MAKASSARcatalogueWEB.pdf
Et la couverture de ce catalogue :

lundi 18 mars 2019

À suivre...

Francis Nicole vient de mettre en couleur la dernière planche du tome 20 de Missions Kimono, titré Milena (dessins de Carlo Velardi et d'Andrea Rossetto).
Tout se déroule comme prévu, l'album sortira en mai prochain. Mais il aura une suite dans le tome 21...
Voici la dernière image de ce tome 20. Le soleil se couche, le soir tombe, promesses de lendemains qui chantent...? Peut-être, mais à la fin du tome 21 seulement...


jeudi 28 février 2019

C'est le printemps...

... et la reprise des festivals. Ce dimanche 3 mars, je tiendrai le stand JYB-Aventures au festival Penn Ar BD à Quimper. Pour tout savoir sur cette manifestation, qui commence en fait dès demain vendredi, voici l'adresse du site : http://pennarbd.bzh/ ainsi que l'affiche de ce festival :


Et pendant ce temps-là, Francis Nicole continue de mettre en couleur la BD Missions Kimono 20, titrée Milena, toujours prévue de paraître en mai prochain (dessins : Carlo Velardi au crayon, Andrea Rossetto à l'encrage) ; voici par exemple la dernière case de la planche 27 :


mercredi 20 février 2019

Coucher de soleil sur le Mont

Le hasard d'un déplacement en voiture m'a fait faire une halte le soir du 18 février dernier sur le petit terrain d'aviation d'Avranches dans la Manche. Il s'agit de l'aérodrome dit du Val Saint-Père, qui a une particularité : il empiète sur le domaine maritime et subit donc les effets des marées. En fait des grandes marées d'équinoxe, de sorte que la mer vient au pied du club-house, dont voici la photo lors d'une marée très haute :
(Photo : aéroclub d'Avranches)
L'avancée du club-house est sur pilotis, et, on le devine ici, terminée par une mini-tour de contrôle avec vue imprenable sur la plate-forme.
Autre particularité de l'aérodrome : il se trouve à un jet de caillou du célèbre mont Saint-Michel - précisément à 19 kilomètres, mais on ne se rend pas compte des distances... Voici le mont depuis les emprises du terrain, photographié ce soir-là par mes soins (avec un léger effet de zoom), presque dans l'axe de la piste :

Enfin, dernière particularité : parfois, un petit troupeau de moutons quitte sa bergerie et vient traverser le terrain et son taxiway menant aux hangars d'aviation. Voici deux photos prises toujours le même soir, depuis l'intérieur du club-house :


Sur place, un pilote m'engagea à rester une demi-heure de plus car le spectacle serait très beau : un coucher de soleil juste sur le mont Saint-Michel. Voici déjà une première photo alors que le soleil était encore nettement au-dessus de l'horizon et caché derrière les nuages : on aperçoit à droite la manche à air, et en avant-plan le petit taxiway :

Le soleil baisse au fil des minutes. Je joins deux photos de la progression :


Et puis, le soleil disparaît derrière l'horizon, ses rayons éclairant les nuages par en dessous :


Maintenant, il ne me reste plus qu'à retourner sur cet aérodrome, mais aux commandes d'un avion cette fois. Aussi curieux que cela puisse paraître, la consultation des horaires des marées est fortement conseillée...

lundi 4 février 2019

"As fragged"

"As fragged", en guise de titre du message d'aujourd'hui, ça veut dire "comme prévu et avec les éléments nécessaires à la mission en cours : pétrole, point géographique, horaire, altitude, armement, nombre d'appareils engagés, etc."
C'est bien sûr de l'argot aéronautique, en anglais, et c'est l'expression utilisée par le pilote de Rafale dans la dernière image de cet extrait de l'album Missions Kimono 20 (moitié supérieure de la planche 20) :

Parfois, des lecteurs nous reprochent de laisser des dialogues en anglais, la plupart du temps incompréhensibles. Certes... Mais pour une touche supplémentaire de réalisme, et parce que des expressions sont intraduisibles - ou, comme celle-là, prendraient trop de place à traduire et "casseraient" l'action -, je préfère mettre de temps en temps des bulles en anglais aéronautique.

Bref, "as fragged", l'album continue de se réaliser, et c'est ce qui compte...