mercredi 7 janvier 2015

Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, Honoré, in memoriam

Cabu, Wolinski, Tignous, Charb et Honoré, dessinateurs à Charlie Hebdo, sont morts ce midi dans de tragiques circonstances : abattus par des terroristes islamistes, dans les locaux mêmes de leur rédaction.
Sept autres personnes sont décédées : Bernard Maris, qui signait Oncle Bernard, journaliste spécialiste de l'économie au journal, par ailleurs chroniqueur à la télé et à la radio, la psychanalyste et chroniqueuse Elsa Cayat, Michel Renaud, invité de la rédaction, le correcteur Mustapha Ourad ainsi que deux policiers, Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro, qui était chargé de la protection de Charb, et un agent de maintenance, Frédéric "Frédo" Boisseau.

En hommage, voici les derniers dessins de ces dessinateurs qui étaient menacés depuis des années pour leurs prises de position, via des dessins satiriques, contre les dérives de l'islamisme.

D'abord, le bandeau de titre de la Une de Charlie Hebdo de ce jour, 7 janvier 2015 :

Un des dessins de Stéphane Charbonnier, qui signait Charb, dans ce dernier numéro de Charlie Hebdo dont il était aussi le directeur. Un dessin tragiquement prémonitoire :
Un des derniers dessins de Jean Cabut (Cabu), dans ce numéro (on reconnaît Marine Le Pen et l'écrivain Michel Houellebecq) :

Cabu étant aussi dessinateur au Canard Enchaîné, voici un de ses derniers dessins dans Le Canard paru ce même jour :

Un des dessins de Georges Wolinski dans le dernier numéro de Charlie Hebdo :

Un des dessins de Bernard Verlhac (Tignous), dans ce numéro :

Un des dessins d'Honoré (de son patronyme complet Philippe Honoré) ; un dessin prémonitoire également :

Voici le haut de la chronique de Bernard Maris sous son pseudo d'Oncle Bernard, toujours dans le dernier numéro de Charlie :

Au moment où je rédige ce message, à chaud, on peut penser que l'affaire ne fait que commencer, étant donné le choc qu'elle provoque dans le pays et au-delà de nos frontières.

J'ai personnellement une pensée émue en particulier pour Cabu, dessinateur hors pair, caricaturiste formidable, et personne connue pour être d'une grande gentillesse. Tout en travaillant à ses débuts professionnels pour Hara Kiri du fameux professeur Choron, Cabu a longtemps oeuvré pour le journal Pilote, qui l'a vraiment lancé à partir de 1962, et où il a créé le fameux Grand Duduche.
Voici son tout premier "Carnets de croquis", sa première chronique dans Pilote (in n°133 du 10 mai 1962) :


A Pilote, Cabu a donc travaillé pour les co-créateurs et co-rédacteurs en chef du journal, René Goscinny et mon maître ès-scénario Jean-Michel Charlier.
Ce dernier étant connu pour son tour de taille imposant, en voici une caricature par Cabu, dans Pilote n°531 du 8 janvier 1970 (il y a 45 ans, presque jour pour jour) :

3 commentaires:

Raymond a dit…

Comment s'attaquer aussi violemment à des gens dont les seules armes étaient leur imagination et leurs crayons ?.....
Une pensée pour les victimes ...

Raymond

Pedro Miguel Urzainqui a dit…

Votre initiative à saisir cette occasion pour donner mes condoléances aux familles des victimes et étendu à tous les Français. Nous sommes tous Charlie!
Pedro Miguel

JYB a dit…

Merci, Pedro Miguel. Le monde entier civilisé est pris dans l'horreur en effet.