dimanche 20 février 2011

BD Missions Kimono : encore une coïncidence...

Résumé du communiqué émis le 9 février 2011 sur le site du ministère de la Défense français : le 23 janvier précédent, le pilote d’un avion monomoteur parti de Dakar au Sénégal émet un message de détresse ; son moteur vient de se couper et il va devoir amerrir en urgence au large du Sénégal. L’état-major des Forces françaises au Cap vert, immédiatement mobilisé, ordonne à un avion de patrouille maritime Atlantique 2 (photo ci-dessous), basé à Dakar également, de se préparer à secourir l’équipage naufragé.
Plein de carburant fait pour 12 heures de vol et checklists vérifiées, l’appareil est aligné sur la piste, paré à lâcher les freins. Lorsque tombe un contrordre de la tour : le pilote et les passagers du monomoteur viennent d’être récupérés sains et saufs par un bateau de pêche. Mission annulée. Fin du communiqué.
Or, cela rappellera quelque chose aux lecteurs de l’épisode Missions Kimono n°11 "Rescue Echo", paru en avril dernier (couverture ci-dessous)...

Une scène semblable figure en effet dans l'album : un avion monomoteur tombe à la mer au large de la côte ouest-africaine (ci-dessous), et un Atlantique, qui venait de décoller de Dakar, est dérouté pour mener une opération "SAR" (Search and Rescue ; c’est une opération de sauvetage en mer, avec largage d’une "chaîne SAR", qui est composée entre autres d’un canot autogonflable).
Cela n’est pas dit dans le compte-rendu du ministère, mais nous le savons par une autre source, l’indicatif de l'Atlantique 2, dans la réalité, était : Ulysse Echo. Or, lire ci-dessous le second phylactère de cette case extraite de la BD...
Quand un avion Atlantique part en mission de sauvetage, son indicatif devient "Rescue". Rescue Echo dans le cas de l’avion Ulysse Echo. D’où le titre de l’album : "Rescue Echo".

Pour l'anecdote, voici deux autres scènes extraites de la BD et montrant l'opération de sauvetage par les airs, telle qu'elle se serait sans doute déroulée dans la réalité si l'Atlantique 2 avait dû décoller de Dakar le 23 janvier dernier :
Enfin, il est à noter que les deux passagers du monomoteur, dans l’album de BD, ont les visages des auteurs : Francis Nicole (ci-dessous à gauche) et le scénariste Jean-Yves Brouard…

2 commentaires:

Christian a dit…

Effectivement, j'ai lu l'album il y peu. Belle coïncidence. Et dans la BD, le pilote du monomoteur garde remarquablement son sang froid !
Il va falloir lire méticuleusement le T12, on ne sait jamais, si c'est encore un album prémonitoire !

JYB a dit…

Concernant des prémonitions dans le tome 12, j'avais déjà fait des révélations à l'automne dernier, pendant que Francis Nicole dessinait les planches du milieu de l'album. Il faut donc aller lire mon message daté du 23 septembre dernier, sur le forum du site Aéroplanète (dossier Missions Kimono, sujet Kimono 11, page 3), et, pour l'autre fait, aller voir mon site jybaventures.com, à la section "Quatrième cycle" de Missions Kimono.
Mais il arrivera peut-être, après la sortie de l'album n°12, un troisième événement dont on pourra dire qu'il avait été annoncé de façon prémonitoire...?